Les promoteurs immobiliers plaident pour des procédures foncières plus souples

Les promoteurs immobiliers plaident pour des procédures foncières plus souples

Il a ainsi fait part de sa préoccupation quant aux « différentes contraintes que rencontrent les promoteurs, notamment la lourdeur d’attribution de certaines autorisations, comme les permis de construire et de lotir, de remise à niveau et autres dossiers techniques. Des délais qui vont au-delà de ceux de la banque et des rendez-vous avec les clients », rapporte El Watan.

M. Boumdal a également plaidé pour une révision des conditions d’accès aux concessions foncières. « L’unique manière d’acquisition de terrain est celle de la concession de foncier, notamment suite à la suppression de crédit pour l’achat de foncier. Dans ce sens, l’ONPI demande la libération du crédit d’achat de foncier, ou qu’il soit accordé aux promoteurs, dans le cadre de la concession des espaces adéquats pour la réalisation des projets », a-t-il proposé.

Comme le rappelle El Watan, l’Algérie compte quelque 6000 promoteurs, dont 1600 sont inscrits à l’ONPI.

Souha Touré

Image gallery